Vie dans le cabinet

Suis-je sous payé pour un avocat ?

April 22, 2024

“Combien je vaux ?” Cette question revient systématique dans nos échanges avec les collaborateurs. Les politiques de rétrocessions varient d’un cabinet à l’autre.

Il est donc très important que vous ayez conscience de combien vous valez et du minimum que vous être prêt à accepter.

C’est pourquoi, Neria a sorti un simulateur pour vous donner un ordre d’idée de ce que vous valez.

Accéder au simulateur

Un conseil, ne vous arrêtez pas uniquement à la rétrocession fixe annoncée à l’entretien, creusez sur les autres éléments. Ce sont justement ces différents éléments qui pourront augmenter de manière significative votre rétrocession.

En tant que collaborateur, votre rétrocession peut provenir de plusieurs sources.

La rétrocession fixe

Tout d’abord, la rétrocession fixe : il s'agit des honoraires que le cabinet verse, ce qui constitue votre revenu mensuel garanti. Ce montant est défini de manière précise dans votre contrat, donc pas de mauvaises surprises à la fin du mois.

💡Pour les plus juniors, pensez à aller regarder les tarifs UJA de votre ville, ils vous permettront d’avoir une idée du minimum à accepter.

La rétrocession variable

Ensuite la rétrocession variable : comme son nom l’indique, il s’agit de la partie variable de votre rétrocession. Cette partie est déterminée à la fin de l'année ou d'un semestre et dépend de différents éléments préétablis (ou pas), qu'ils soient subjectifs ou objectifs, individuels ou collectifs.

Généralement, la partie variable implique d’avoir dépassé un certain nombre d’heures facturables.

Votre cabinet peut, aussi, vous demander de vous occuper de la communication du cabinet, d’organiser un team building, d’être un mentor.

Il est cependant, primordial de connaître dès le début comment est calculée votre partie variable et la politique du cabinet.

Cela peut vous permettre de décider d'accepter (ou non) un salaire fixe moins élevé si vous savez que le package global est avantageux. La bonne compréhension sera source de motivation pour dépasser vos objectifs !

Les primes

Enfin, votre rétrocession peut comprendre des primes. Le cabinet peut décider de vous octroyer une prime lorsque vous avez réalisé un mois exceptionnel ou lorsque vous avez acquis un nouveau client important.

Plusieurs raisons qui incitent l'associé à vous récompenser pour vos performances.

Cependant, les primes sont totalement aléatoires et imprévisibles ; vous ne pouvez pas les anticiper car elles varient considérablement.

Il est donc préférable de considérer les primes uniquement comme un bonus supplémentaire à votre rétrocession et de ne pas les inclure dans vos négociations ou dans vos budgets personnels.

La clientèle personnelle

A cela s’ajoute également votre clientèle personnelle.

C’est très important d’en parler dès l’entretien car si vous avez le temps de la développer vous avez tout gagner.

Cependant, si vous gagnez moins et que vous n’avez pas le temps de développer votre clientèle, alors vous avez tout perdu.

Prenez également en compte l’apport d’affaires possible dans le cabinet.

Ce sont toutes ces petites choses qui peuvent faire passer votre rétrocession du simple au double. Il est donc important de penser qu’il n’y pas que le montant de la partie fixe à prendre en compte.

Sachez être flexible, l’argent ne fait pas tout et les cabinets peuvent proposer de nombreux autres avantages : comme vous payez des formations, proposer 6 semaines de congés, vous laissez du temps pour développer votre clientèle….

Vous aurez peut-être une rétrocession fixe moins élevée, mais vous n’aurez pas à payer toutes ces choses annexes et indispensables pour votre carrière d’avocat.

Guide : Négocier sa rétrocession

Contactez-nous !

UP